T4deliriousny’s Blog – Groupe12


It’s hard to be down when you’re up (affiche au 100e étage du World Trade Centre)
avril 24, 2009, 9:24
Filed under: La conquête des cieux : un fantasme sans cesse renouvelé | Étiquettes: , ,

Dans le chapitre « l’annexion de la Tour » de NYD (p. 91), Koolhaas introduit la dimension du panorama qu’offrent les tours avec l’observatoire de Latting qui, en 1853, permet une vision d’ensemble de Manhattan. La construction en hauteur rendue possible avec les progrès techniques permet de réaliser un fantasme dont nous parle De Certeau dans le chapitre « Marche dans la ville » de L’invention du quotidien, arts de faire de Michel de Certeau in Folio essais, Gallimard, 1990.

L’article « Marche dans la ville » s’ouvre sur trois pages où l’auteur décrit sa vision de Manhattan depuis le 110e étage du World Trade Centre. La ville pour lui est comme un texte, une écriture qu’il faut déchiffrer. La vision panoramique depuis le sommet des gratte-ciels en permet la lecture et répond au fantasme de voir l’ensemble, comme appréhender un instant le cosmos. Cette impression d’embrasser la totalité lorsque toute la ville est à portée d’œil renvoie à la fiction du savoir, d’avoir le regard totalisant de Dieu. De même comme le corps est soustrait de l’emprise de la rue et de sa nervosité, le spectateur acquiert d’autant plus ce statut de visionnaire car il peut mettre la ville à distance.

Or ce fantasme est plus ancien à en croire les peintures médiévales et renaissantes qui présentent la ville en perspective cavalière comme sous le regard de Dieu. Est ce que cette vision panoptique de la ville permise par les progrès techniques avec les gratte-ciels reste toujours utopique? Pour l’auteur la hauteur transforme la complexité de la ville en lisibilité. Mais cela reste une représentation, une illusion théorique. En effet, les pratiques habitées de la ville ne peuvent pas être appréhendées par un regard détaché. Par un travail d’analyse en contact avec ces pratiques De Certeau entend comprendre ces pratiques.

Préhistoire de New York: désir d'une vision d'ensemble

Préhistoire de New York: désir d'une vision d'ensemble

Publicités

Un commentaire so far
Laisser un commentaire

[…] It’s hard to be down when you’re up (affiche au 100e étage du World Trade Centre) […]

Ping par Sommaire « T4deliriousny’s Blog – Groupe12




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :